6792847

La pénombre recouvre doucement l'horizon
Tout commence alentour à s'endormir
On ne voit plus que les fantômes des maisons
Le silence enveloppe lentement les soupirs

Vol de nuit au-dessus des songes.

Comme j'aime entendre descendre ce silence
Plus aucun bruit dans cette ombre ouatée
Quand enfin tout ressemble à l’errance
J’entre inexorablement dans de douces pensées

Vol de nuit au-dessus des songes.

La nuit me donne tous les espoirs
Tous mes fantasmes sont enfin de retour
Je m'enroule dans ce velours teinté de noir
Que seule la lune comme témoin peut voir

Vol de nuit au-dessus des songes.

Rien ne peut plus alors me faire peur
Je repousse avec mes rêves le petit jour
Tout dans ce décor sombre à une autre saveur
Je n'envole dans un tourbillon de bonheur

Vol de nuit au-dessus des songes.

Je sors sans effort de ce corps en détresse
Tel un oiseau je m’envole au-delà du réel
Je ressens le vent léger qui me caresse
Et qui me donne le sentiment de l’éternel.

Et je vole de nuit au-dessus de mes songes.

M.N Littesun