nu0069c

Et j'ai trouvé l'ivresse
Dans la douceur de mon abandon
Je touche l'infini avec tes caresses
Sur ma peau surgissent de doux frissons

Dans l'aube qui éclot
Il n'y a plus que nous
Nous, à s'en rompre le cou
Seuls, enlacés, sur cet îlot

Tes mains posées sur mon corps
Sont des promesses d'amour
Tu déposes sur moi le velours
Je m'offre à toi sans remords

Dans la moiteur de nos étreintes
Cet amour nous rend ivre
Ivre, de bonheur et de fièvre
Comme les délires de l'absinthe

M.N